Nos conseils pratiques

Une eau du robinet trop calcaire présente pour les usagers de nombreux désagréments : traces et dépôts de tartre, détérioration des appareils électro-ménagers, surconsommations énergétiques, assèchement de la peau.

Depuis février 2017, 450 000 franciliens de l'ouest parisien bénéficient d'une eau du robinet moins calcaire grâce à un nouveau traitement mis en place à l'usine de production d’eau potable de Louveciennes, appelé « décarbonatation ».

La teneur en calcaire de l’eau du robinet passe de 30°f en moyenne à 20°f après traitement.

Si vous habitez sur l’une des 26 communes concernées, voici les réponses à vos questions et quelques conseils pratiques à appliquer notamment si vous disposez d’un adoucisseur individuel.

Que vous apporte concrètement la décarbonatation ?

La décarbonatation permet, dès l’usine de traitement, d’éliminer 50 % du calcaire. Les 50 % restants, notamment le calcium, permettent à l’eau de rester équilibrée et parfaitement potable. L’adoucissement collectif de l’eau règle donc les inconvénients suivants :

  • vieillissement prématuré des appareils électroménagers, 
  • surconsommations énergétiques et de produits d’entretien
  • assèchement de la peau,
  • traces et dépôts de tartre réduits en quasi-totalité
  • dépenses...

Quelle est la qualité naturelle de l'eau utilisée par l'usine ?

La ressource en eau provient, pour la majeure partie, d’une nappe d’eau souterraine située dans la craie fissurée, sous les alluvions de la Seine, à Croissy-sur-Seine (78). La dureté de l’eau (sa teneur en calcaire) provient de la nature des couches géologiques traversées : ainsi, l’eau qui arrive à l’usine de Louveciennes pour recevoir un traitement de potabilisation, a une dureté de qui varie entre 31 et 35 ° français, ce qui est élevé.

En quoi consiste le changement de qualité de l'eau lié à la décarbonatation ?

L’eau décarbonatée reste bien sûr totalement potable : équilibrée  (c’est une obligation réglementaire), elle garde suffisamment d’éléments minéraux nécessaires à la santé tels que le calcium et le magnésium. Les minéraux éliminés sont le calcium à 50 %, le bicarbonate à 25 %. Seul le sodium verra sa concentration augmentée passant de 16mg/L à 50 mg/L (soit 4 fois plus faible que la réglementation). Le sodium, contrairement au calcium, n’a aucune incidence sur la formation de tartre. 

Quel est l’impact sur le prix ?

Le prix du service public de l’eau, pour une facture annuelle moyenne de 120 m3, est en diminution de 15% (hors redevances et assainissement) par rapport au précédent contrat qui avait pris fin le 31 décembre 2014.

La mise en fonctionnement de cette nouvelle unité n’impactera pas le prix de l’eau.

En effet, sa construction est comprise dans le nouveau prix négocié lors de la signature du nouveau contrat de Délégation de service Public de l’eau (DSP).

Que génère le calcaire dans l'eau du robinet ?

Vieillissement prématuré des appareils électroménagers, surconsommations énergétiques, assèchement de la peau, traces et dépôts de tartre… La dureté de l’eau passera donc à 20° français, ce qui vous apportera confort et économies. 

L'eau décarbonatée est-elle potable ? est-elle bonne pour préparer le biberon d'un nourrisson ?

L’eau décarbonatée reste totalement potable et peut tout à faire être utilisée pour préparer le biberon d'un nourrisson : équilibrée (obligation réglementaire), l'eau garde suffisamment d’éléments minéraux nécessaires à la santé tels que le calcium et le magnésium. 

Allez-vous consommer plus d'eau pour vous rincer ?

Non ! Au contraire, vous pouvez en profiter pour utiliser moins de savon ou de shampoing sous la douche ! L’eau douce rince moins bien que l’eau dure, donc vous pouvez mettre moins de savon ou de shampooing.

La nouvelle usine de décarbonatation sera-t-elle visitable ?

Pour d’évidentes raisons de sécurité, l’usine ne sera pas visitable, conformément aux dispositions du Plan Vigipirate.

Quel est le planning du projet ?

Le planning du projet est de deux ans : études en 2015, travaux en 2016 et mise en service progressive de l’usine pour les usagers du service public de l’eau à partir de fin janvier 2017 et au plus tard courant février.

Quelles sont les communes qui adhèrent au SMGSEVESC ?

Les communes desservies par le Syndicat Mixte pour la Gestion  du Service des Eaux de Versailles et Saint-Cloud(SMGSEVESC) et gérées dans le cadre de la délégation de service public par la Société des Eaux de l’Ouest Parisien (SEOP, filiale de SUEZ), sont au nombre de 26 et regroupent environ 450 000 habitants. Ces communes sont : Garches, Marnes-la-Coquette, Saint-Cloud, Vaucresson, Ville-d’Avray, Bailly, Bois d’Arcy, Buc, Chavenay, Fontenay-le-Fleury, La Celle-Saint-Cloud, La Verrière, Le Chesnay, Rennemoulin, Louveciennes, 4 quartiers d’Elancourt, Noisy-le-Roi, Rocquencourt, Saint-Cyr-l’Ecole, Toussus-le-Noble, Versailles, Guyancourt, Montigny-le-Bretonneux, Trappes, Villepreux, Voisins-le-Bretonneux.

Le périmètre du SMGSEVESC compte également quatre autres communes :
Bougival, Chateaufort, quartier de Jouy-en-Josas, Les Clayes-sous-Bois, non gérées par la SEOP.
Retrouvez ici la carte des communes concernées.

Quelques conseils à appliquer chez vous

Que faire pour vos appareils électro-ménagers ?

Pour les lave-vaisselles, il faudra poursuivre le remplissage en sel, mais la fréquence sera fortement diminuée.

Globalement, il est recommandé de ne pas régler vos équipements domestiques d’adoucissement de l’eau en-dessous de 10 °F de dureté, une cible à 15°F étant souvent recommandée.  Par ailleurs, il est également conseillé de poursuivre l’application stricte des consignes des fabricants d’équipements (carafes filtrantes…) afin d’éviter tout risque bactériologique : remplacement régulier des filtres, nettoyage fréquent de l’appareil, etc.

Pourquoi adoucir collectivement l’eau à 20 degrés français de dureté (20°F) ? Pourquoi pas une autre valeur ?

Quand on parle de 20°F, il faut savoir que le magnésium compte en moyenne pour 5 degrés français et le carbonate de calcium (calcaire) pour 15. C’est à partir de 15 °F de calcaire que les effets bénéfiques de l’eau adoucie sont ressentis. Adoucir plus coûterait plus cher, et surtout, pourrait générer la corrosion des tuyaux et donc des relargages de microparticules de métaux.

Dois-je encore m’équiper d’un adoucisseur individuel de l’eau ?

La décision vous appartient. Mais techniquement vous pouvez renoncer à ce type de dépense, car la décarbonatation sera désormais réalisée collectivement et en amont, dans l’usine de production d’eau potable de Louveciennes.

Soit vous décidez de débrancher définitivement votre installation, surtout si celle-ci est vieillissante.

Soit vous souhaitez la conserver et, dans ce cas, il faudra régler votre matériel pour vous prémunir de tout risque de dégradation de la qualité. Il faudra suivre scrupuleusement les indications techniques contenues dans les notices des fabricants d’équipement.

Les modifications principales portent sur :

  • la correction de débit du by-pass de l’adoucisseur, pour maintenir une dureté cible de l’ordre de 15°f dans le réseau domestique (votre eau étant désormais à 20°f)
  • la baisse de la fréquence de recharge en sel de régénération car l’adoucisseur aura 3 fois moins de calcium à enlever. 

Pour en savoir plus

Consultez les sites internet www.etaso.fr et www.seop.fr

Votre
avis